Recruter sur les réseaux sociaux : mode d’emploi !

 

AMAZINGCONTENT

DECR.png
 

Aujourd’hui les entreprises ont de plus en plus de mal à recruter. 83 % des PME-ETI rencontrent des difficultés de recrutement, 72 % pensent que ces difficultés constituent un frein à leur croissance, et 46 % considèrent que le recrutement a un impact négatif sur le développement de leur chiffre d’affaires. (Source : BPI France).

L’Insee prévient : « L’augmentation des difficultés de recrutement depuis 2016 implique qu’une part croissante des entreprises n’arrive pas à développer son activité autant qu’elle le souhaiterait. »

Alors comment relancer sa machine de recrutement ?

Pour recruter les jeunes générations il est essentiel de les comprendre et de s’adapter. Cela veut dire :

  1. Comprendre et s’adapter à leurs nouveaux modes de communication : un recruteur 2.0 ne peut pas passer à côté des réseaux sociaux

  2. Comprendre et s’adapter à leurs nouvelles exigences : les candidats d’aujourd’hui cherchent davantage de sens à leur quotidien et donc de “connexion” avec leur employeurs qu’ils espèrent retrouver sur différentes valeurs ou principes

Pour la peine, on vous livre le secret d’une campagne de recrutement sur les réseaux sociaux réussie !

 

Les réseaux sociaux pour recruter

 

Avec l’avènement des réseaux sociaux, une nouvelle tendance émerge : le recrutement en ligne. Les réseaux sociaux c’est un outil qui réinvente les ressources humaines : ce n’est plus le candidat qui vient se vendre auprès du recruteur, mais le recruteur qui part dénicher le candidat idéal sur la scène digitale !

perry-grone-732606-unsplash.jpg

Les chasseurs de tête se mettent en quête du candidat idéal, de plus en plus dur à trouver.

Afin d’augmenter leurs chances d’être repérés les candidats doivent veiller à leur employabilité sur les réseaux sociaux en soignant leur personal branding. Ils doivent également se signaler en recherche d’emploi.

C’est notamment ce que rend possible le hastag #i4emploi. A l’origine, c’est un compte Twitter qui a été créé par un collectif de 1500 professionnels influents sur Twitter, sollicités par Alban Jarry, spécialiste des stratégies numériques. Ils se chargent de relayer le plus de candidatures postées avec le #i4emploi sur le compte @i4emploi.

"J'ai fait un premier tweet avec le hashtag #i4emploi qui a été relayé 116 fois, puis un autre avec une vidéo qui a été relayé 161 fois ! Dix jours après, une entreprise me contactait directement pour un entretien. " ( Clémence, 24, école de commerce)


Après avoir sauvé une trentaine d'emplois de l'usine pharmaceutique Salem à Meymac (Corrèze) placée en liquidation judiciaire, ce hashtag est devenu la référence digitale en matière d’aide aux personnes en recherche d'un job.

Cette initiative a su convaincre plus de 1500 professionnels dont un grand nombre de dirigeants qui retweetent les publications #i4Emploi sur leur compte. C’est un geste de solidarité : les dirigeants donnent de la visibilité à ces appels aux candidatures ou à ses demandeurs d’emplois au sein de leur réseau. "Ce sont des dons de RT portés par des citoyens motivés, solidaires et engagés” affirme Coryne Nicq, membre du collectif.

 
EN STAGE

EN STAGE

EN CDD

EN CDD

DANS UN GRAND GROUPE

DANS UN GRAND GROUPE

EN START-UP

EN START-UP

 

La recette du recruteur attractif sur les Réseaux Sociaux

Etape 1 : bien choisir ses réseaux sociaux

 

Pour faire le bon choix, tout va dépendre de votre secteur mais surtout de votre cible. Il faut savoir aller chercher les candidats là où ils sont !

Alors que tous les professionnels ont intérêt à être présents sur LinkedIn, Twitter est également réputé pour le B2B et la grande consommation. Enfin, Facebook et Instagram sont le fer de lance des marque de beauté (entres autres)… En bref, il faut donc choisir intelligemment sur quelles plateformes investir vos efforts !

Utiliser les réseaux sociaux comme plateforme de recrutement ne veut pas dire poster de simples annonces, mais vous signaler, être disponible, montrer qui vous êtes aux candidats !

Nous avons interrogé Mathilde Ureña, responsable RH chez Coddity qui nous a présenté leur stratégie de recrutement sur les réseaux sociaux.

“Twitter pour la diffusion de contenus essentiellement techniques. Ce réseau reste un lieu de partage de connaissances techniques très prisé par la communauté tech.

Linkedin pour tout ce qui a trait aux actualités de Coddity. C’est là par exemple que nous allons communiquer sur ce que nous faisons en Atelier ou sur des événements comme la Bourse Coddity. Pour info c’est un concours à destination des étudiants en informatique, qui permet aux trois meilleurs de remporter une bourse allant de 2000 à 500 € pour financer une année d’étude.

Enfin, on utilise Instagram pour communiquer sur le quotidien et l’état d’esprit de Coddity.”

Vous l’aurez compris, il faut multiplier les prises de parole sur différentes plateformes en modifiant son discours pour s’adresser différemment à chaque public !

 

Etape 2 : Donner envie aux candidats

 

La clé pour rendre votre entreprise attractive sur les réseaux sociaux c’est la marque employeur : la mise en place d’actions et leviers marketing déployés sur les réseaux sociaux et internet pour faire rayonner l’entreprise auprès des futurs collaborateurs et salariés actuels. Le but ? les séduire en montrant que c’est “LA boîte où tout le monde aimerait travailler” !

Alors, pour que ça marche, la première règle c’est : la cohérence entre votre communication externe et le quotidien en interne. Car si l’on promet un bon vivre au travail à un candidat mais qu’aucun acte ne suit ces belles paroles, c’est le gage d’une contre pub assurée qui décrédibiliserait votre marque employeur.

Et c’est franchement pas conseillé quand on sait que 95% des candidats se renseignent sur le web à propos de leur future entreprise avant même de postuler à une offre d’emploi et si l’entreprise a une mauvaise e-réputation, le taux de postulants est très faible (10%) (source : “Enquête sur la communication de marque Employeur“- StepStone).

En plus de la cohérence, pour une marque employeur réussie, il vous faut 3 éléments essentiels :

  • Montrez que vous êtes engagés : donnez envie de travailler pour vous

  • Montrez que vous êtes soucieux de vos équipes : donnez envie de travailler avec vous

  • Montrez que travailler chez vous, c’est cool : donnez envie de rejoindre votre équipe


Pour faire d’une pierre de coup, une technique toute simple : soyez honnête et montrez qui vous êtes, partagez vos valeurs avec votre communauté !

Et oui, en mettant en avant les valeurs de l’entreprise sur les réseaux sociaux, vous démontrez aux jeunes générations qu’elles auraient raison de s’engager à vos côtés. Car vous partagez les mêmes idéaux, et que ces idéaux font de vous une équipe solide, de confiance et avec laquelle on souhaite avancer ! C’est en prouvant aux jeunes que travailler chez vous c’est porter des valeurs, et apporter du sens au monde professionnel que vous deviendrez LE recruteur convoité.

Et oui, faites bien attention, comme nous met en garde Mathilde Ureña, responsable RH chez Coddity, "Poster une offre d’emploi n’est pas une fin en soi. »

Il ne s’agit pas seulement de poster une offre de recrutement parmi tant d’autres qui « participent à la création d’un bruit ambiant qui peut limiter la visibilité d'une entreprise. »

Il faut, au contraire, privilégier des contenus techniques et authentiques qui présentent le savoir faire, l’ambiance et la personnalité de l’entreprise afin d’attirer naturellement les candidats qui s’y retrouvent !

Coddity va plus loin en repoussant "le contenu que produisent (leurs) artisans pour apporter de la valeur à la communauté tech et susciter l’intérêt de candidats potentiels. » Comme eux, n'hésitez pas à jouer de la liberté ambiante pour diversifier vos contenus et montrer aux candidats qui vous êtes de toutes les façons possibles !

 

Etape 3 : Allez chercher vos candidats, pas l’inverse

 

L’art d’une campagne réussie sur les réseaux sociaux réside dans votre capacité à capter l’attention de votre communauté qui relayera la campagne jusqu’à atteindre votre cible !

Pour cela, il faut adopter un ton adapté c’est à dire plus décontracté, moins formel.

Pour vous donner une idée, deux campagnes de recrutement sur les réseaux sociaux ont récemment fait le buzz.

  • La campagne de Heineken, ludique, participative et décontractée : après avoir visionné une vidéo, les participants devaient répondre à une douzaine de questions en 5 secondes pour dessiner sa personnalité pour les recruteurs (inspirée du modèle de l’Ennéagramme). Au cours de ce parcours ludique et interactif, quelques employés sont présentés, donnant l'aperçu d’une ambiance de travail décontractée.

illustration-recrutement-decale-heineken.jpg
  • La campagne Uber, autodérision, honnêteté et légèreté : cette campagne « 100% légale »  prend le contre pied des accusations judiciaires dont il faisait l’objet. Un peu d’insolence, beaucoup d’humour, un cocktail idéal pour attirer les jeunes candidats !  La campagne est dédiée aux candidats en parlant sans langue de bois : la société « est en manque de collaborateurs motivés ». La campagne laisse entrevoir une belle ambiance d’entreprise qui en séduira plus d’un !

 

Attention à ne pas se faire avoir par l’utopie du matching parfait

 

L’avantage du recrutement en ligne c’est que les candidats se présentent avec une véritable motivation : ils ont eu un aperçu de l’ambiance de travail et des valeurs que portent l’entreprise donc c’est en connaissant ces éléments qu’ils postulent. Ils se sont reconnus dans la marque et se sentent près à se mettre à son service, il y a moins de risques de mauvaises surprises à l’entretien et donc plus de chance que ça match !

Pas étonnant que près de 60% des 400 premiers #i4EmploiR soient de jeunes diplômés. Ce recrutement sans filtre, plus honnête qui laisse directement entrevoir ce à quoi le candidat doit s’attendre en rejoignant l’entreprise séduit les jeunes générations qui sont plus exigeantes quant au sens qu’elles donnent à leur quotidien professionnel et à leurs attente envers l’éthique de l’entreprise. Le recrutement 2.0 s’inscrit dans ce besoin croissant de transparence.

Au même titre, c’est une aubaine pour le recruteur. Fini les lettres de motivations copié, collé, les phrases bateaux et le cirage de pompe, les candidats ont l’occasion d’apprendre à connaître votre entreprise via les réseaux sociaux et votre marque employeur alors si ça ne se ressent pas dans leurs lettres c’est qu’ils n’y portent pas un réel intérêt.

C’est aussi un moyen de se démarquer face à la concurrence pour recruter les profils qui se font rares comme les commerciaux qualifiés ou les profils techs.

Il manquera 1M de profils tech dans l'Union Européenne d’ici 2 ans (Source : étude européenne E-sills). Leur recrutement devient un véritable enjeu, et Mathilde Ureña, responsable RH chez Coddity, en témoigne :

“Pour vous donner une idée, un développeur peut recevoir jusqu’à 10 / 15 messages par jours pour lui proposer une « nouvelle opportunité ». Le recrutement dans ce domaine est extrêmement concurrentiel.”

 
 

A vous de jouer et développer votre marque employeur pour devenir un serial recruteur en ligne. Besoin d’aide pour devenir visible et attractif sur les réseaux sociaux ?