Rédac-Chef #8

 
RC SSF 1.jpg
 

Bientôt le 31 décembre, la nouvelle année et ses bonnes résolutions. Et si cette année votre résolution ne profitait pas qu’à vous mais servait également une cause qui vous tient à coeur ?


La communication est un canal essentiel de toute stratégie de vente. Et, depuis plusieurs années, les réseaux sociaux sont de plus en plus sollicités par les publicitaires.

Et pour cause, ce sont des plateformes privilégiées pour diffuser de l’information et toucher un large public, le tout très rapidement.

Il est temps que les réseaux que vous avez constitués sur ces plateformes ne ciblent plus que la recherche de profit mais servent également à la mission sociale, sociétale ou environnementale pour laquelle vous oeuvrez au quotidien.

 

C’est à dire ?

 

Bon, concrètement, où est ce que je veux en venir ?

Vous avez certainement entendu parler du mouvement lancé par plusieurs dizaines de Youtubeurs. Parmi ces créateurs : Norman, EnjoyPhoenix, Jhon Rachid ou Natoo, qui comptent à eux seuls plus de vingt millions d’abonnés.

Pendant un mois, du 15 novembre au 15 décembre, 62 vidéastes vont changer leurs habitudes pour réduire leur impact environnemental et inviter leur communauté à les suivre en partageant leur action en vidéo.

« On estime qu’après 30 jours, le pli est pris et que les bons gestes ont toutes les chances de rester », explique Magali Payen, organisatrice de cette campagne.

Forts de leur célébrité, la démarche touchera une importante communauté. Vous pensez certainement que si vous aviez lancé ce mouvement sur vos comptes sociaux ça n’aurait eu aucune utilité. Et bien détrompez vous !

Votre communauté digitale équivaut peut être à 1/10 de celle de Norman Thavaud et ses 11 millions d’abonnés sur Youtube. Mais, inutile de vous comparer car vous n’avez pas du tout le même public. Les vidéos de Norman s’adressent principalement aux adolescents en parcourant des sujets divertissants (“avoir un chat”, “les techniques de drague” ou encore “la jalousie en couple”). Vos publications, elles, s’adressent à votre réseau de professionnels qui vous suivent pour votre expertise et votre personnalité.

Et si vous montriez à votre réseau que votre vie ne se résume pas à la recherche du profit, mais que vous vous battez également au quotidien pour diverses causes ?

 

Ensemble donnons l’exemple

 

Chez AmazingContent, chaque semaine nous élisons le meilleur tweet publié par un membre de notre communauté. C’est un peu notre marotte à nous, on épluche les flux digitaux à la recherche de Tweets inspirants. Le plus souvent, notre choix se porte sur le tweet d’un professionnel qui reflète l’engagement de la société pour laquelle il travaille. Outre la noblesse de la cause que son entreprise défend, nous souhaitons mettre en valeur le professionnel fier d’y participer.

Grâce à notre #TOP, nous voulons encourager cette démarche ! Et oui, montrer sur les réseaux sociaux que votre entreprise s’engage au quotidien pour une cause c’est bien, c’est même très bien. Cela permet d’engager votre réseau, convaincre vos prospects, prouver à vos collaborateurs et clients qu’ils ont raison de travailler avec vous.

De plus, montrer que les hommes qui sont derrière votre entreprise (dirigeants surtout, mais salariés aussi !) sont également portés au quotidien par ces valeurs c’est la preuve qu’ils les mettent au service de leur travail et de leur entreprise. Par conséquent, cela renforce l’authenticité de votre marque et, de fait, l’engagement qu’elle génère !

Par exemple, la ligne éditoriale d’Emmanuel Faber se concentre quasi exclusivement sur l’engagement de Danone pour la planète avec le hashtag #OnePlanetOneHealth. Il ne relaie que très peu l’activité commerciale du groupe. Pas la peine, ces informations sont déjà relayées à la télé, sur le site web et sur les réseaux de Danone.

Preuve supplémentaire de la conviction d’Emmanuel Faber pour la nécessité d’être plus respectueux de l’environnement, il partage également des articles sur la cause environnementale, sans lien avec Danone ou son secteur !

Tout cela renforce l’authenticité de son message, et nous permet d’y croire ! Si l’homme à la tête de Danone défend quotidiennement la cause environnementale sur ses réseaux sociaux, comment ne peut-il pas le faire au travail ?


Il ne faut cependant pas oublier que les réseaux sociaux, comme tous les autres canaux de communication ne dévoilent qu’une partie de l’iceberg. Malgré une posture engagée pour la planète, Danone est l’un des plus gros pollueurs de notre époque : l’entreprise fait partie du TOP 10 des entreprises les plus polluantes et notamment en ce qui concerne la pollution plastique comme le signale Greenpeace.

Cette posture reste tout de même louable car en vantant votre prise de conscience et votre action, vous encouragez vos concurrents à vous suivre et vous déclenchez un effet boule de neige en faveur de l’éco-responsabilité.

Alors pourquoi pas vous ? Fini de ne communiquer uniquement sur les partenariats que vous avez conclus et les nouveaux produits que vous proposez, montrez à votre réseau qui vous êtes, ce pourquoi vous vous battez au quotidien. Soyez inspirant, montrez l’exemple.

 

Lançons un mouvement de sensibilisation

 

Communiquer sur votre engagement environnemental, sociétal ou social, concrètement, ça donne quoi ?

Vous pouvez communiquer de deux manières.

Soit vous faites le choix de faire de la veille pour votre réseau en partageant des articles pertinents sur l’urgence de la situation en matière d’écologie ou tout autre thématique qui vous tient à coeur.

Soit vous essayez d’être un exemple pour vos homologues, concurrents, partenaires, etc. en vous efforçant de montrer comment, concrètement, au quotidien, votre entreprise oeuvre pour une mission sociale, sociétale ou environnementale.

De plus, en vous obligeant chaque semaine à creuser le sujet qui vous tient à coeur, vous serez de plus en plus sensibilisé et désireux d’en savoir plus et, qui sait, de consacrer davantage de temps à cette cause.


Mais surtout, grâce à la viralité des réseaux sociaux, votre initiative individuelle inspirera votre réseau qui adoptera certainement le même comportement. C’est là la beauté des réseaux sociaux : faire d’une initiative individuelle, un mouvement collectif.  

 

Il y a urgence !

 

Quelques chiffres chocs qui me touchent personnellement et qui démontrent l’urgence de la situation.

Le dernier rapport du GIEC estime que le réchauffement climatique d’1,5° entraînera le déplacement de 250 millions de personnes d’ici 2050. Et pourtant, Patrick Brown et Ken Caldeira, climatologues à l'Institut Carnegie de l'université de Stanford, estiment, une augmentation des températures entre 3,2 et 5,9 °C d'ici 2100 par rapport à la période préindustrielle.

Les femmes gagnent 24 % de moins que les hommes par an (Insee).

Le taux de chômage des jeunes Français a été multiplié par 3,5 en quarante ans (rapport El Khomri).

Tous ces chiffres nous les connaissons, ils inondent la presse tous les jours, et circulent sur les réseaux sociaux. En fait, le problème c'est que les populations commencent à être conscientes de tout ça, mais qu'il n’est pas évident de devenir acteur du changement.

Et si l’on commençait déjà par relayer les initiatives existantes ?

Et oui, il est urgent de sensibiliser votre réseau à ces causes, et cela passe par la transmission !

En partageant nos conseils, nos constats, nos bilans, nous serons mieux instruits et plus aptes à agir et plus inspirants pour autruit. Ce n’est qu’ensemble que nous pourrons faire évoluer les choses.

C’est en montrant comment, au quotidien, on contribue à la défense d’une cause (que ce soit à petite ou grande échelle !) que l’on inspire notre réseau à en faire de même. Ainsi, petit à petit, nous créerons un mouvement de sensibilisation collectif sur les réseaux sociaux qui encouragera tous les professionnels à intégrer une mission sociale, sociétale ou environnementale à leur quotidien.

 

Comprenez le bien, la communication évolue. Les prospects, les consommateurs, ont déjà suffisamment d’informations sur vos produits et vos services. Ce qu’ils attendent de vous va au delà de ça, ils veulent savoir quel professionnel vous êtes, quels produits ou services vous vendez et s’ils se reconnaissent dans votre engagement quotidien. Ils cherchent à mettre du sens dans leurs choix professionnels autant que dans leurs achats. Quelle meilleure manière de le faire que de consommer responsable et de travailler avec des entreprises qui oeuvrent chaque jour pour un combat dans lequel ils se reconnaissent.

 

Retrouvez également notre analyse du projet de loi Pacte sur le statut d’entreprises à mission : la nécessité de mettre du sens dans vos actions professionnelles au quotidien est devenue une réalité, ne passez pas à côté.

 

Eliott Siegler, Président d’AmazingContent

 
 
 
newsletterEliott Siegler