L’employee advocacy de A à Z

Employee Advocacy

Découvrez tous les secrets de l’employee advocacy. Quelle est sa définition, quels bénéfices espérer, comment le mettre en place ? Nous répondons à vos questions dans ce dossier dédié.

Ce guide sur l’employee advocacy fait partie de notre série spéciale sur la réputation digitale des entreprises. Retrouvez tous nos guides ci-dessous:

La marque employeur : notre dossier complet
La e-réputation de A à Z

Dossier employee advocacy :

Qu’est-ce que l’employee advocacy ?

C’est désormais un lieu commun : les réseaux sociaux sont un canal de communication incontournable pour la notoriété et la réputation des entreprises. Mais face au nombre de contenus partagés quotidiennement et à la défiance grandissante des consommateurs, les comptes institutionnels sont confrontés à deux problématiques majeures : la difficulté d’exister et la difficulté de convaincre.

Les entreprises sont donc de plus en plus nombreuses à communiquer à travers les profils personnels de leurs collaborateurs. C’est ce qu’on appelle l’employee advocacy. L’employee advocacy est un mécanisme organisé et piloté par la communication et le marketing, qui consiste à transformer les collaborateurs en ambassadeurs de l’entreprise. Elle touche ainsi une audience élargie et bénéficie de la confiance accordée aux comptes sociaux personnels. Résultat ? Un engagement en moyenne 10 fois supérieur à celui d’une publicité.

Quels bénéfices attendre de l’employee advocacy ?

Marque employeur

95% des candidats se renseignent sur internet avant de soumettre leur CV à une entreprise. Or, si ils visitent évidemment son site internet et ses comptes sociaux, pour les convaincre les contenus corporates sont loin d’être suffisants. C’est ce que constate Stéphanie Florentin, CEO du cabinet Edgar People : « La crise de confiance envers les discours institutionnels touche aussi les candidats. En entretien, beaucoup nous disent « J’aime ce que j’ai vu mais j’ai besoin de parler avec des salariés pour savoir si ce n’est pas seulement de la communication. »

Ce que recherchent les candidats donc, c’est avant tout l’authenticité d’une prise de parole humaine. L’employee advocacy augmente ainsi l’attractivité de l’entreprise auprès des candidats grâce aux témoignages des salariés, accessibles avant même qu’ils postulent.

Découvrez l’opinion de notre CEO, Eliott Siegler, au sujet de l’advocacy dans la stratégie de marque employeur.

Réputation

En matière de marketing, les influenceurs ont désormais fait leurs preuves. Mais l’accumulation des scandales leur ont fait perdre la confiance des internautes, loin de se laisser dupés par les posts sponsorisés. Ainsi lorsqu’il s’agit de défendre la crédibilité des messages d’une entreprise et d’en projeter une image positive et authentique, les influenceurs laissent désormais leur place aux ambassadeurs.

Selon le Reputation Institut, près de la moitié de l’image que les consommateurs se font d’une entreprise est directement liée aux enjeux RSE. Pour redonner du crédit aux valeurs de l’entreprise, rien de tel que de valoriser les hommes et les femmes qui les transforment quotidiennement en actions concrètes ! Certains communiquent d’ailleurs probablement déjà sur les causes qui leur tiennent à cœur et ont ainsi conquis la confiance de tout ou partie de leur réseau.

Découvrez quels ambassadeurs choisir pour améliorer la réputation de votre entreprise.

Social selling

Les équipes commerciales ont un rôle tout particulier à jouer sur les réseaux sociaux. Et ce rôle ne se limite pas à la recherche de prospect ! Au-delà du témoignage de leur vie au sein de l’entreprise, ils doivent aujourd’hui construire une marque personnelle d’expert de leur marché, en partageant leurs points de vue, leurs expériences ou encore en rebondissant sur l’actualité. Grâce aux hashtags et à l’effet de réseau, ils se rendront ainsi visibles auprès de ceux qui s’intéressent à leur produit ou service et augmenteront la confiance accordée à ces derniers.

Les forces de vente doivent aussi surveiller les conversations qui concernent leur marché. Elles pourront ainsi interagir directement avec leur cible commerciale et lui apporter des réponses aux questions qu’elle se pose. « Au plus près des consommateurs, le jeu de la proximité et de l’échange profite aux entreprises qui tissent des liens avec leur cible et augmentent leurs chances de les convertir derrière » confirme Gonzague Fermond, Directeur Commercial AmazingContent.

Leader advocacy : l’exemplarité des dirigeants

La culture de la communication digitale est encore loin d’être intégrée dans toutes les entreprises. Tenter de mettre en place une stratégie d’employee advocacy au sein d’une équipe qui n’a pas (encore) cette appétence des réseaux sociaux ou qui n’en maîtrise pas les codes peut être périlleux si ce n’est tout à fait vain. Le meilleur moyen pour mettre le pied à l’étriller ? Montrer l’exemple en commençant par mettre en place une stratégie de leader advocacy, c’est-à-dire de prise de parole des dirigeants et des managers sur les réseaux sociaux.

En plus d’incarner les messages de la marque avec force et authenticité, les dirigeants et managers inspirent les équipes à adopter un comportement similaire. Par leur communication personnelle, ils donnent subtilement des indices sur la ligne éditoriale à suivre et le ton à adopter pour valoriser leur entreprise sur les réseaux sociaux.

Découvrez le point de vue de notre Directeur Commercial, Gonzague Fermond, sur la relation entre DG et DirCom.

Comment choisir ses ambassadeurs ?

En observant la communication des influenceurs « traditionnels », on comprend que les clés pour engager sa communauté sont la proximité avec son réseau et la légitimité qu’ils détiennent aux yeux de leurs followers. Nul doute qu’il se cache au sein de vos équipes des influenceurs en puissance, qui s’ignorent peut être, mais qui possèdent toutes les qualités pour engager leur communauté.

Mais, il n’est pas évident d’engager rapidement les employés dans cette stratégie digitale. Bien qu’ils aient un potentiel d’influence sur leur réseau parfois digne d’un nano ou micro influenceur, ils ne sont pas forcément à l’aise avec la prise de parole, n’y voient pas l’intérêt voire y sont réticents. Un programme d’Employee Advocacy réussi nécessite donc un réel accompagnement des salariés. 

Retrouvez toute la méthode pour recruter des ambassadeurs au sein de son équipe dans cet article de Gonzague Fermond, Directeur Commercial AmazingContent.

Déployer l’employee advocacy dans son entreprise

Pour être pertinente, la démarche d’employee advocacy doit être à la fois volontaire et authentique. Elle exige donc un engagement fort de la part des collaborateurs. Un engagement qui passe avant tout par une réelle cohérence entre le discours et les actions de l’entreprise.

Aussi, les salariés ne sont pas tous experts des réseaux sociaux ! Il faudra donc les accompagner dans leur montée en compétences. En se formant ils acquièrent une plus grande liberté d’agir et sont plus enclins à partager les contenus de l’entreprise sous un format personnalisé et engageant.

Attention néanmoins à ne pas les transformer en hommes-sandwichs ! Le meilleur moyen d’éviter cela, en plus de la formation, reste de leur proposer des contenus externes, en rapport avec leur ligne éditoriale, sur lesquels rebondir pour mettre en valeur leur expertise et les messages de l’entreprise.

Découvrez en détails pourquoi et comment mettre en place l’employee advocacy au sein de votre entreprise dans cet article dédié.

Boostez l’influence de vos dirigeants sur les réseaux sociaux !
Leader connecté