Réseaux Sociaux

CLASSEMENT DES DIRECTIONS LES PLUS INFLUENTES DU SECTEUR BANQUE ET ASSURANCE

  • Top 10 et Analyse
  • Top 100 Banque et Assurance
  • Top  80 Banque
  • Top 80 Assurance
  • Tendances et faits marquants
  • Top 50 Régional
  • Top 20 Nouveaux Acteurs

Retrouvez l’intégralité du classement sectoriel : 40 pages dédiées à l’analyse de l’influence des Directions du secteur Banque et Assurance.

Valetudo et Divitia

« Bona valetudo melior est quam maximae divitiae »

N’en déplaise à Cicéron, l’année 2020 aura remis en question la maxime selon laquelle une bonne santé vaut mieux que les plus grandes richesses. 

Car si le système d’assurance français a permis de prodiguer le soin et de préserver la santé de chacun, c’est bien la robustesse d’avant-crise du secteur financier qui a permis à ce-dernier d’assurer pleinement son rôle de financement de l’économie au plus fort du choc sanitaire.  Au point qu’à l’ère servicielle, la finance et l’assurance sont les deux nouvelles mamelles de la France.

 

Au même titre qu’elle a induit un changement sans précédent de leur chaîne de valeur pour s’adapter au contexte inédit, la crise de la Covid-19 aura également accéléré la transformation de la communication des acteurs du secteur : nouveaux carrefours d’audience stratégiques, nouveaux outils, nouveaux usages !

Face à l’apparition des acteurs de la fintech et de l’insurtech et à l’arrivée d’une nouvelle génération de consommateurs hyper-connectés, le secteur de la Banque et de l’Assurance est en pleine révolution digitale. Des actions longtemps cérémonialisées, voire sacralisées, – telles que l’utilisation d’un service bancaire ou la souscription d’un contrat d’assurance – sont aujourd’hui considérées de la même manière que n’importe quel acte commercial, banalisées par leur facilité d’accès en un simple clic. 

 

Mais si ces nouveaux consom’acteurs avides du tout-en-ligne tendent à déserter les agences de proximité et boudent le traditionnel lien privilégié entre un client et son conseiller, ils n’en sont pas moins à la recherche d’une meilleure compréhension des produits qui leur sont proposés (souvent complexes et abstraits pour le commun des mortels) et exigent une plus grande transparence de la part des marques.
Les entreprises du secteur, historiquement critiquées pour leur opacité et parfois leurs choix en matière d’éthique, se doivent donc de transformer en profondeur leurs habitudes de communication afin de témoigner de leurs avancées en la matière. Attendues sur leurs engagements par des clients et partenaires toujours plus exigeants, il leur faut désormais montrer patte blanche et porter haut et fort les causes et missions qui les animent. Une condition sine qua non pour gagner la confiance de manière durable.
 

Or, dans le contexte inédit des dix huit derniers mois, cette confiance n’est plus uniquement une question de succès commercial pour les entreprises du secteur mais un pré-requis indispensable à la relance et un pilier essentiel des entreprises et particuliers mis en difficulté par les circonstances sanitaires et financières. 

Mais comment acquérir et cultiver cette confiance si essentielle au bien commun alors que la défiance généralisée envers les discours institutionnels fait loi parmi les consommateurs ? Comment retrouver la valeur ajoutée des relations de proximité, mises à mal par le tout-numérique, qui faisaient bien souvent la fidélité du client ? Enfin, comment mettre fin à l’image historique d’un secteur trop souvent perçu comme déshumanisé et détaché des considérations sociales et environnementales, et se positionner comme partenaire de confiance pour le monde d’après ?

Grâce à la communication incarnée.

En prenant la parole sur les réseaux sociaux, les dirigeants du secteur Banque et Assurance humanisent le discours institutionnel, recréent un lien de proximité et suscitent une adhésion que les comptes corporates seraient bien incapables d’égaler. En incarnant les engagements de leur société, ils renforcent leur crédibilité auprès de leurs communautés et créent les conditions de la confiance à travers une communication digitale régulière, pertinente mais surtout authentique. 

Cette confiance, caractérisée par une espérance ferme et un sentiment de sécurité, est un asset inestimable et néanmoins fragile, plus particulièrement en période de crise. C’est également l’opportunité pour les organisations d’en faire un atout concurrentiel fort dans le monde de demain où s’érigent de nouveaux modèles et émerge une nouvelle génération de leaders.

Parce qu’il n’y a pas de croissance sans influence et parce qu’il n’y a pas d’influence sans confiance, entrez dans l’ère du Leader Advocacy ! 

 

Eliott Siegler,

Président d’AmazingContent

Méthodologie

Pour ce premier classement sectoriel des Directions françaises les plus influentes sur les réseaux sociaux, nous avions à cœur d’établir une étude impartiale et factuelle. Nous avons donc fait le choix de calculs simples réalisés à partir de données accessibles à tous.

428

Organisations

+30 000

Posts LinkedIn

+1,6 million

Engagements

2703

Membres de direction

+ 22 000

Tweets

+336 000

Engagements

Téléchargez le classement des Directions les plus influentes du secteur Banque et Assurance !